Guides de plantation
Fournisseurs
Création d'un jardin
Votre
Bibliographie
Contact
Editorial
Publicité
Home

deutsch











 

Les bambous grandissent dans chaque terre de jardin normale. Toutefois dans des sols sablonneux ou très lourds, leur croissance n'est pas très opulente. Ce que les bambous ne supportent pas, ce sont des sols avec une humidité stagnante.

Certains bambous ont besoin d'un emplacement ensoleillé, d'autres plutôt un emplacement mi-ombragé à ombragé. Il faut tenir compte des exigences d'emplacement spécifiques à une espèce.

Finalement, lors du choix de l'emplacement, il faut prendre en considération l'effet créateur que doit donner le bambou.

 
Les bambous peuvent croître naturellement dans des zones très différentes de climat, allant du modéré au subtropical jusqu'au tropical. Ainsi, il y a des bambous qui prospèrent sans problème sous notre climat et qui supportent des températures hivernales très basses. Il y en a aussi d'autres qui se développent seulement dans des régions ayant un climat très doux ou qui ont besoin d'une protection en hiver. Les espèces tropicales nécessitent obligatoirement un jardin d'hiver qui, selon les circonstances, doit être chauffé. Faites-vous conseiller dans votre pépinière ou dans votre centre de jardinage lors de l'achat de votre bambou.

 

Plantation d'un bambou

  1. Eventuellement installation d'un barrage pour les rhizomes (voir ci-dessous).
  2. Bien arroser le bambou dans le conteneur avant la plantation.
  3. Creuser un trou suffisamment grand.
  4. Afin de mettre à disposition du bambou un dépôt de substances nutritives, ajouter tout au fond du trou environ 2 à 3 l de compost bien mûr.
  5. Enlever le conteneur (pot ou enveloppe) de la motte.
  6. Faire des entailles d’un centimètre de profondeur environ à plusieurs endroits de la motte.
  7. Placer la plante dans le trou de façon à ce que la surface de la motte se trouve à la même hauteur que la surface du sol. Dans des sols de terre meuble, les bambous peuvent éventuellement être plantés un peu plus bas.
  8. Mélanger éventuellement la terre de la couche de culture avec du compost ou de la tourbe humide et la répartir autour de la motte.
  9. Bien humidifier en arrosant abondamment et aménager une cuvette d'arrosage.
  10. Finalement recouvrir le sol avec 2 à 3 l/m2 de compost, de mulch ou de feuilles.

    Important: Après la plantation, spécialement en période de sécheresse, arroser régulièrement.

Bambous produisant des stolons, installation d'une barrière anti-rhizomes
Certains bambous produisent des stolons et peuvent ainsi s'étendre dans une ampleur non désirée dans le jardin. Par un choix judicieux de l'emplacement, on peut remédier à cette situation. On choisit soit un emplacement où le bambou peut s'étendre, soit un endroit où une frontière existe déjà, par exemple près d'un mur dont les fondations sont d'au moins 60 cm de profondeur dans le sol. Si une telle limite fait défaut, on peut installer une soi-disant barrière anti-rhizomes. A cet effet sont appropriées des plaques de béton ou de polyester ondulé, des feuilles en plastic de protection solides. Des pépinières et centres de jardinage bien achalandés offrent dans leur assortiment des barrières anti-rhizomes sous forme de feuilles en plastic. Indépendamment du matériel choisi, il faut que la barrière anti-rhizomes soit enfouie au moins 60 cm à 100 cm dans le sol.

Les phyllostachys un cas spécial : Les bambous du genre Phyllostachys exercent une très forte concurrence et ont une vitesse de croissance spectaculaire. C'est le cas surtout pour les tiges souterraines, appelées aussi rhizomes. Les matériaux utilisés pour la barrière anti-rhizomes doivent être d'une qualité irréprochable. Il est conseillé de creuser un trou d'au moins 1 m de profondeur et d'y installer la barrière anti-rhizomes avec précaution. Selon la nature du sol, il demeure un risque que les phyllostachys passent en dessous de la barrière anti-rhizome.

Les bambous du genre Phyllostachys ne sont pas adaptés à la végétalisation de toitures-terrasses et de garages souterrains.

Pour l'installation d'une barrière anti-rhizomes, il faut procéder comme suit:

  1. Choisissez comme barrière anti-rhizomes un produit de qualité supérieure capable de faire écran aux racines.
  2. Autour de l'emplacement futur du bambou, il faut creuser une tranchée suffisamment profonde.
  3. Installer soigneusement la barrière anti-rhizomes dans la tranchée. Il faut faire attention à ce que les jointures et les raccords soient absolument étanches afin que les rhizomes ne puissent pas pénétrer dans l'entourage par des fentes éventuelles. Une fois posée, la barrière anti-rhizomes devrait dépasser de quelques cm (env. 5 cm) du sol.
  4. Remplir de terre la tranchée. Pour les phyllostachys, bien tasser la terre bordant la paroi interne de la barrière anti-rhizomes sur env. 20 cm d'épaisseur.

Soins, arrosage, fumure
Le bambou n'exige que des soins restreints. Il faut spécialement couper les tiges sèches aussi près que possible du sol. A part cela, chacun peut choisir, selon son goût personnel, de laisser les bambous grandir touffus comme dans la nature ou espacés et élégants.

Pour les bambous qui poussent dans une barrière anti-rhizomes, les rhizomes qui passent par-dessus la barrière doivent être régulièrement sectionnés.

Le bambou doit, spécialement en période de sécheresse, être arrosé régulièrement. Toutefois un arrosage trop important peut conduire à une humidité stagnante.

Le bambou a besoin d'une fumure copieuse. Celle-ci peut être assurée soit par du fumier bien mûr ou par un engrais azoté du commerce.

Fournisseur de ces plantes Conseil-plantation en tant que fichier PDF pour l’impression
 
Retour à l'aperçu

Bambous
Vous trouvez des informations sur l'assortiment des bambous disponible auprès des pépinières et des centres de jardinage, dans le livre "Arbres et plantes pour nos jardins".
Copyright