Guides de plantation
Fournisseurs
Création d'un jardin
Votre
Bibliographie
Contact
Editorial
Publicité
Home

deutsch










Epoque idéale de plantation
Les plantes seront plantées de préférence durant la période d’octobre au printemps jusqu’à la poussée des feuilles, excepté lorsque le sol est gelé et que la température est inférieure à zéro degré.

Plantes en conteneurs
Ces plantes sont cultivées dans des sacs spéciaux ou dans des pots en matière synthétique. Contrairement aux plantes conventionnelles de pleine terre, celles en conteneurs peuvent être plantées durant toute l'année, excepté si le sol est gelé. Les plantes en conteneurs supportent la transplantation et se développent immédiatement après.

Soins à donner aux plantes lors de la réception
Il est important de bien soigner les plantes après leur achat, respectivement leur livraison. On observera donc les règles fondamentales suivantes:

  1. Déballer les plantes et les contrôler immédiatement.
  2. Bien mouiller les racines.
  3. Planter le plus rapidement possible les arbres et arbustes à racines nues. Si ce n'est pas possible, il faut les mettre en jauge dans un endroit à l'ombre et les arroser (recouvrir les racines de terre). (Illustration en haut).
  4. Les plantes avec motte ou en conteneur seront mises à l'abri du vent jusqu'à la plantation et arrosées régulièrement. Couvrir la motte d’un sac ou d’une étoffe.
  5. Les plantes desséchées durant un court laps de temps, seront mises à tremper, jusqu'à ce qu'elles aient absorbé une quantité suffisante d’eau.
  6. S'il gèle et que l'on ne peut pas planter, mettre les plantes à l'abri du vent et les couvrir d'étoffe, de sacs de jute, etc. Les racines, en particulier, doivent être bien protégées. (Illustration en haut).
  7. Important: Il faut surtout se rappeler une chose: les racines nues sont extrêmement sensibles; elles ne doivent jamais se dessécher et ne supportent ni le froid, ni le soleil, ni le vent!

Planter correctement les plantes

  1. Ne pas planter dans un sol trop mouillé. Celui-ci sera uniquement légèrement humide et friable.
  2. Creuser un trou suffisamment large, afin que les racines soient à l'aise.
  3. Labourer le sous-sol une profondeur de bêche environ.
  4. Ne pas planter trop profondément, plutôt un peu plus haut que la plante l'était à la pépinière, excepté s'il s'agit de rosiers et de mûriers.
  5. Mélanger du vieux compost à la terre. Ne mettre en aucun cas du fumier frais ou de l'engrais aux racines.
  6. Eviter les cavités! Mettre la terre entre les racines, bien la tasser et l’humidifier, c’est-à-dire l’arroser abondamment d’eau.
  7. Un tuteur ou un hauban sera mis aux arbustes et arbres relativement grands, afin que les racines fines puissent bien s'implanter dans le sol et ne soient pas arrachées.
  8. Eventuellement mettre une couverture de mulch, c’est-à-dire recouvrir la surface du sol autour de la plante avec un matériel approprié comme des restes de plantes hachées, du compost d’écorce, du gazon coupé ou un matériel semblable.

Lutte antiparasitaire
Les rosiers, les arbres fruitiers, la vigne et certains arbustes à baies en particulier doivent être protégés des maladies et des parasites de façon appropriée. Le commerce spécialisé offre un assortiment varié de produits antiparasitaires, ménageant l'environnement. Ces produits aussi doivent être utilisés avec circonspection. Les insecticides en particulier ne seront utilisés que lorsque les attaques sont importantes. Par contre, des traitements de fongicides devront être effectués plus souvent, compte tenu des conditions atmosphériques.

Les recommandations détaillées pour la lutte antiparasitaire peuvent être obtenues auprès du commerce spécialisé, des pépinières et centres de jardinage. Ces recommandations informent sur l'emploi judicieux des produits antiparasitaires, compte tenu de l'environnement.

Le commerce offre aussi des espèces et variétés de plantes peu ou aucunement sensibles aux maladies et parasites. Pour celles-ci, un traitement n'est qu'exceptionnellement nécessaire.

Fumure
Si l'on veut que les plantes se développent bien, elles doivent également être nourries correctement. Or, dans de nombreux jardins, les substances nutritives sont plutôt en abondance. Maint amateur de jardin pense que les plantes se développent mieux si l'on rajoute beaucoup d'engrais, ce qui est erroné. Au jardin également, il convient de partir du principe que la surabondance n'est pas la solution optimale et que tout excès est nuisible.

Ainsi, un bon compost permet de se passer, ou du moins en partie, d'engrais commerciaux. Toutefois il faut observer que le compost, en relation avec les autres matières nutritives principales, contient beaucoup de phosphore. Afin d’éviter que les sols de jardins reçoivent un apport trop important de phosphore comme il est souvent le cas, la quantité annuelle de compost ne doit pas dépasser 2 à 3 litres par m2. L’apport d’azote, de kali, de magnésium et d’oligo-éléments peut être fait avec des engrais individuels ou avec des engrais spécialement prévus pour la fumure complémentaire. Il ne faut en aucun cas dépasser les doses indiquées sur les emballages. Il faut également toujours s'en tenir aux indications quant au moment de la fumure.

Important: Il ne faut pas mettre d'engrais et de fumier frais sur les racines lors de la plantation, car celles-ci seraient brûlées.

Si l'on désire s'informer plus en détail sur l'apport de substances nutritives au sol de son jardin, on peut faire appel à un laboratoire spécialisé qui procédera à une analyse sur des échantillons prélevés par l'amateur du jardin. Le service d'information de l'Association des maîtres horticulteurs suisses, à Oeschberg, 3425 Koppigen est à disposition pour de telles analyses du sol.

Conseil-plantation en tant que fichier PDF pour l’impression
Conseils de plantation
Copyright