Guides de plantation
Fournisseurs
Création d'un jardin
Votre
Bibliographie
Contact
Editorial
Publicité
Home

deutsch











Taille
En automne raccourcir les branches des variétés à grandes fleurs, polyanthas et floribundas, rosiers miniatures et rosiers tiges. La taille définitive se fait de fin février à fin mars. A ce moment là, raccourcir les branches à 3 - 4 yeux selon la robustesse. Eliminer entièrement les branches faibles, fines ou desséchées.
 
 

Rosiers grimpants à une seule floraison
Eliminer complètement les branches anciennes et déjà fleuries ainsi que les nouvelles branches faibles.

Rosiers grimpants à plusieurs floraisons
Seulement éclaircir, éliminer les branches faibles et vieilles. Ramener à 2 - 3 yeux les ramifications latérales.

Rosiers arbustes à une seule floraison
Simplement éclaircir. Eliminer le vieux bois. Laisser les fruits décoratifs.

Rosiers arbustes à plusieurs floraisons
Eclaircir, tailler 1/3 environ des meilleures nouvelles pousses, ramener à 2 – 3 yeux les pousses latérales.

Rosiers rampants
Très peu les tailler, il faut se contenter de les éclaircir légèrement.

En été, il faut éliminer immédiatement les drageons (sauvageons) à toutes les variétés de rosiers. Dégager la terre de façon à pouvoir les arracher à leur naissance (ne pas les couper).


Fumure

Rosiers fraîchement plantés: Après la reprise, dès que les nouvelles pousses ont atteint 10 - 20 cm environ, épandre régulièrement sur toute la surface de la plate-bande 80 à 100 g d'engrais pour rosiers par m2 puis sarcler légèrement. En principe, cet épandage unique suffit.

Rosiers de plus d'une année: Épandre tôt le printemps 80 à 100 g d'engrais pour rosiers au m2 et sarcler. Renouveler éventuellement l'épandage de 40 à 60 g au m2 de mai à fin juin. Passé cette date, on ne doit plus fumer les rosiers.

Protection phytosanitaire
Si l'on veut que les rosiers nous fassent longtemps plaisir, il faut les protéger des maladies et des ravageurs. Dès que les nouvelles pousses ont atteint 10 à 20 cm, il est conseillé de traiter pour prévenir les maladies fongiques (maladie des taches noires, rouille, mildiou, oïdium). Ces traitements doivent être répétés régulièrement tous les 10 à 15 jours.

Certains rosiers arbustes, rosiers grimpants et rosiers rampants ne sont pas ou presque pas sensibles aux maladies. On peut réduire le nombre des traitements ou même renoncer à toute mesure de traitement.

Les pucerons et autres ravageurs ne seront combattus que si les attaques sont fortes. On veillera à appliquer le produit soigneusement sur les deux côtés de toutes les feuilles.

Il est fortement conseillé de procéder à un traitement d'hiver contre les nombreux parasites qui hivernent sur les plantes.

Les pépinières et les centres de jardinage vous conseilleront volontiers sur les produits de traitement à employer.

Protection en hiver
Afin de protéger les rosiers du froid et du gel, butter la terre contre les plantes. Couvrir le sol de fumier, de feuillage ou de compost. En haute altitude, protéger les rosiers en les couvrant de branches de sapin. Ne pas utiliser de couverture de tourbe.

Rosiers tiges
Dans les régions froides, une protection hivernale est indispensable. La couronne de branches des rosiers doit être emballée avec des branches de sapin ou avec un tissu vlies spécial. Une protection de laine de bois ou encore de sacs en papier avec des perforations peut aussi être utilisée.

Attention: Les emballages plastiques ne se prêtent pas comme protection hivernale.

Trouver des fournisseurs Conseil-plantation en tant que fichier PDF pour l’impression
 
Retour à l'aperçu

Rosiers
Vous trouvez des informations sur l'assortiment des rosiers disponible auprès des pépinières et des centres de jardinage, dans le livre "Arbres et plantes pour nos jardins" ainsi que dans les catalogues de rosiers de quelques roseraies.
Copyright